Grimper pour installer une treeline

Installer une treeline nécessite dans la majorité des cas de grimper aux arbres. Ça tombe bien chez TREES on adore ça… Voici donc nos conseils pour faire les choses bien…

Préambule

Grimper dans les arbres et utiliser du matériel d’alpinisme est une activité à risque. Ne vous lancez pas dans l’aventure sans un minimum de formation, de connaissances et d’expériences dans les activités de corde. Cela va vous demander de la rigueur, de la maitrise et la connaissance de certaines techniques et certains nœuds. Formez-vous avant et partagez vos premières expériences avec des personnes confirmés.

Les techniques décrites ci dessous sont nos conseils pour favoriser les bonnes pratiques. Il existe une multitude de nœuds et d’outils qui vous permettrons de faire les mêmes choses mais compte tenu de notre expérience, des professionnels qui nous entourent nous avons fait le choix de vous présenter ses techniques là : faites en bonne usage et n’hésitez pas à nous faire part de vos idées ou suggestions pour continuer d’améliorer et partager ce travail.

Le Matériel nécessaire

Tout d’abord vous aurez besoin d’un peu de matos : oubliez tout de suite votre matériel d’escalade ! Il est à proscrire dans les arbres… Premièrement, il est dynamique et c’est pas génial de faire le yoyo dans les branches. Et surtout : il n’est pas construit pour résister  aux frottements de l’écorce ni aux techniques de nœuds que nous allons voir ici – basées sur des frottements cordes/cordes.

montage-materiel

En grimpe d’arbre on utilise du matériel qui nous vient de l’élagage : les cordes s’appellent des « rappels » ou des drisses  : elles sont plus grosses,  tissées différemment pour ne pas se vriller, souvent avec des matériaux anti-fusion et répondent à des caractéristiques particulières qui ont été développées pour évoluer dans les arbres. Elles sont semi-statique et ont un pourcentage de gaine très nettement supérieur au pourcentage d’âme. Nos mousquetons sont compliqués à ouvrir… On les nome « tri-lock » car il y a 3 mouvements à réaliser pour parvenir à les ouvrir.

On utilise très peu de matériel mécanique : on privilégie et on préfère les nœuds… On a donc pas mal de cordelettes différentes. Et, la grosse différence c’est qu’on a pas besoin d’assureur ! On lance nos cordes à la cime, on remonte dessus et on descend sans avoir recours à une autre personne.

On adopte une attitude respectueuse envers les arbres et par conséquent on les protèges et on ne laisse rien à demeure… « NO TRACES – ZERO IMPACT « 

Vous aurez donc besoin :

  • d’ un système de lancer :
      • un petit sac lesté
      • 40m de corde de lancer
  • d’une corde d’accès pour fabriquer un « footlock » ou « mouflock »
      • 1 cordes d’élagage : drisse de 30 ou 40m (2 si vous voulez gagner du temps pour en laisser une sur chaque arbre)
      • une « rope sleeve » ou « cambium saveur »
  • 1 système de remonté sur corde
      • 2 cordelettes anti-fusion ( aramide ou en corde torroné) pour réaliser des prussiks
      • 1 cordelette type rando 8mm pour confectionner une pédale
  • 2 mousquetons « triple-sécu »

Vous trouverez tous ce matériel chez vos fournisseurs habituel de montagne ou d’équipement  de travaux en hauteur. Vous allez apprendre de nouveaux truc avec du nouveau matériel. Un conseil formez-vous auprès de spécialistes ou venez nous rejoindre.

technique de lancer du petit sac

Le sac à lancer permet d’atteindre une branche ou une fourche à la cime de l’arbre pour y  placer votre corde d’accès. Avant de lancer assurez vous qu’il n’y ai pas de danger a proximité ( lignes électriques, toiture, personnes, etc.)

Voici un petit dessin pour vous illustrer la position

 

  1. Bien attacher le petit sac à la cordelette  à l’aide d’un nœud de magicien ou d’un cabestan gansé afin de le défaire facilement. >>> tuto ici 
  2. S’aligner par rapport à la cible et prendre suffisamment de recul pour effectuer un beau et bon lancer.
  3. Réaliser un système « catapulte » en repassant la cordelette dans l’anneau du petit sac de façon à faire une boucle de réglage de longueur adapté ; ça vous aidera à propulser le petit sac plus fort, plus loin et plus haut… >>> tuto ici 
  4. Toujours garder la cordelette dans une main sans la serrer (ne pas se bruler) pour faciliter et contrôler et la puissance du jet.

 

footlock-etape-1footlock-etape-2Pour bien placer sa corde d’accès, il est indispensable de faire redescendre le petit sac en mettant les 2 brins de la cordelette dans le même couloir de descente.

Nos conseils pour lancer efficacement :

  • s’entrainer régulièrement,
  • viser des fourches faciles
  • préparer votre cordelette pour qu’elle défile correctement
  • attacher l’extrémité de la cordelette
  • soyer calme, rigoureux et patient

installation des cordes d’accès

Après avoir lancer le petit sur la branche souhaitée et placer correctement sa cordelette, attacher la corde d’accès à l’aide de plusieurs demi-clés. La première étant un cabestan et La dernière étant réalisée à ras de l’extrémité de la corde. >>> tuto ici 

image

cabestan + 4 demi-clés

Remonter la drisse à l’aide de la cordelette jusqu’à la branche et continuer de tracter jusqu’à à installation définitive de la corde d’accès.

footlock-etape-3

Placer la rope sleeve sur un  brin, effectuer un nœud de magicien sous celle ci et tirer sur l’autre brin pour faire monter et placer la rope sleeve sur la branche. Une fois celle ci placer correctement tirer sur les 2 brins pour défaire le nœud de magicien et laisser la rope sleeve en place. >>> tuto ici 

footlock-etape-4footlock-etape-5La rope sleeve est très utile. Elle permet de créer un système similaire à une moulinette. La corde glisse dedans sans s’abimer ni abimer l’arbre. Ça nous permet de mettre en place un atelier footlock qui préservera l’arbre. Ça permet aussi de grimper à l’Anglaise  ou « mouflock »  : une méthode moins « énergivore »  pour s’auto-moufler… Mais surtout ça protège l’arbre ! Et, si l’arbre est très fournit en branche ça permet de grimper en moulinette comme en escalade.

Vous trouverez ici un tuto -clic- pour fabriquer votre propre rope sleeve sinon vous en trouverez dans les magasin spécialiser en élagage ou en tree-climbing. Googlez « rope sleeve » ou « cambium saver’

technique de remontée sur corde : le footlock

Le grimper en footlock est une méthode d’ascension rapide réalisée, comme son nom l’indique, par un blocage de la corde avec ses pieds. On vous conseil d’utiliser une pédale pour commencer. Il y à plusieurs techniques et chaque spécialiste ou professionnel vous conseilleront la leur… Nous avons choisi de vous conseiller celle-ci car elle nous semble être  la plus adaptée. Elle ne nécessite pas beaucoup de matériel, les nœuds proposés sont simples et souvent déjà connus des grimpeurs, elle illustres bien la grimpe d’arbre et notre code de protection de la nature, elle est sportive, ludique et permet beaucoup d’évolutions. Bref, nous vous la conseillons.

prussiks

Installation :

  • Réaliser sur chaque brin un nœud de prussik avec de la corde toronné ou anti-fusion et connectez vous dessus à l’aide de mousquetons tri-lock. On appellera ces 2 nœuds  » les Bobs »
  • Connecter un nœud de prussik (plus long que les autres) sur les 2 brins de la corde d’accès – ca sera votre pédale
  • Veiller à réaliser des noeuds d’arrêt à chaque extrémité de votre corde

Ascension en 3 étapes :

  1. Se mettre à l’aplomb de l’arbre le poids dans son baudrier. Mettre 1 ou 2 pieds dans la pédale (au choix) et attraper chaque brins juste dessous chaque « bob »
  2. Pousser sur les jambes et tirer sur les bras pour vous mettre debout et dans le même mouvement faites glisser les bobs vers le haut
  3. en tenant la corde sous les bobs cassez les poignets en cherchant à remonter la corde vers le haut pour permettre aux nœud de bien morde la corde.
  4. Asseyez vous et remonter votre pédale afin de recommencer le mouvement…
montage footlock 2

« Footlock » réalisé sans pédale

Ce mouvement permet de pousser les nœuds auto-bloquants vers le haut . le corps du grimpeur doit être le plus verticale et le plus possible dans l’axe de la corde. La technique gagnera en efficacité avec de l’entrainement et et de la précision dans les geste…

 

  • Évolution : le blocage de pied

la pédale peut être remplacer par un blocage de la corde avec les pieds ; nous vous invitons à maitriser cette technique qui vous ferra gagner un temps précieux.

IMGP4381

  • Évolution : utilisation du noeud  de Blake

Vous pouvez remplacer les nœuds de prussiks par des nœuds de Blake ou « blake-Knot ». Ils sont plus fonctionnel, très répandu dans le monde de la grimpe d’arbre et permette un ascension à l’anglaise sans matériel.

>>> plus d’infos sur le blake-knot ici

 

  • Évolution : grimper à L’anglaise ou « mouflock »

Si la technique devient trop fatigante ou trop difficile pour certaines personnes : cette installation permet de monter à l’anglaise. Il s’agit de la même technique et de la même installation sauf qu’elle se réalise sur un sel brin. Il faut placer la pédale sur un brin, se hisser, remonter sur celui-ci et ainsi s’auto-moufler. L’ascension sera plus lente mais plus douce.

  1. Se mettre à l’aplomb de l’arbre le poids dans son baudrier. Mettre 1 pied dans la pédale  et attraper le brin (le même que clui de la pédale) au dessus du bob.
  2. Se mettre debout dans la pédale et se hissant vers le haut pour remonter le prussik  » bob » vers le haut
  3. S’assoir et remonter la pédale afin de recommencer le mouvement…
montage-mouflock

Le « mouflock » ou remontée à l’anglaise se réalise sur un seul brin

 

  • La descente :

La descente se réalise en tirant alternativement sur UN SEUL nœud.  Il faudra cependant alterner la descente en changeant de nœud régulièrement et successivement pour ne pas se retrouver en bout de corde.  Attention ! Ne  jamais tirer sur les 2 nœud en même temps  : cette manipulation pourrait être fatale. Bien réaliser ses nœud en bout de corde avant l’ascension.

 

Pour aller plus loin :

>>> La charte des grimpeurs d’arbre

>>> le forum de la Grimpe d’arbre

>>> les noeuds

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connect with Facebook

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>