Découvrir la Grimpe d’Arbres

slider-3 GEA

« La nature est notre domaine, la faire découvrir est notre passion »

 

La Grimpe d’Arbre ou Tree Climbing est comme son nom l’indique le fait de grimper à la cime des arbres. Il ne faut pas confondre l’activité avec les parcs aventures. Les puristes vous en voudront… Dans les parcs accro, le jeu consiste à enchaîner des ateliers aériens sur des supports artificiels, certes en bois ou en cordes mais toujours rattachés à un câble en acier…
En grimpe d’arbre on évolue en 3D, on accéde à la canopée, on tourne autour du tronc, on s’échappe aux bouts des branches, on saut, on dort dans les arbres…  Ici, il n’y a pas de câble, pas de frottement sur l’arbre, pas de fixation juste notre corde, notre baudrier et notre dextérité pour s’extirper jusqu’à la cime.

La particularité de l’activité est le fait de grimper sur un support vivant. Et bien souvent on commence par découvrir l’individu qui nous accueille avant de se jeter tête baissée. Il est important de se rapprocher des arbres qui nous acceptent dans leurs branches. Alors accordons-nous un peu de temps pour les observer, les écouter, les comprendre avant de nous promener dans leur houpier…

Vous l’avez compris : La grimpe d’Arbre est plus qu’une activité physique, il s’agit d’une approche de la nature. Cela se pratique dans le plus grand respect des arbres. « No trace » est la devise des Tree Climbers : ne pas les abîmer, ne pas laisser de trace de notre passage, avoir un comportement respectueux.

Un peu d’histoire

Attribuer une date à l’origine de l’activité est ambitieux… Nos ancêtres grimpaient déjà aux arbres pour se protéger des prédateurs ou pour y effectuer leur cueillette quotidienne. Cet héritage se retrouve aujourd’hui dans les yeux de nos enfants et dans leur envie de se prendre pour Tarzan.

Si ce héros de BD illustre au mieux notre activité il ne faut pas se détourner des grimpeurs arboristes ou élagueurs qui ont développé des techniques adaptées et du matériel nous permettant d’évoluer aujourd’hui en toute sécurité.

On pourrait donc suivre l’histoire de l’élagage et comprendre un peu mieux l’origine et l’évolution de notre sport mais je préfère m’arrêter sur l’histoire plus atypique de cette pratique.

On attribue l’origine de la grimpe d’arbre aux scientifiques qui décidèrent de mesurer les plus grands arbres du monde. C’est en Californie, dans les grands parcs nationaux de Redwood ou du Yosemite que les premières expéditions ont été menées. L’objectif n’était plus de grimer pour tailler mais bien d’accéder à la cime pour y effectuer des mesures. Les difficultés résidaient dans le fait d’accéder à la cime mais aussi de faciliter l’accès aux scientifiques. C’est en redescendant qu’ils réaliseront que cette pratique présentait de forts intérêts ludiques et conviviaux. Ils en feront leur nouvelle passion…

Au début des années 80 Peter Jenkins, allias « treeman » décide de démocratiser cette expérience. Ancien élagueur à la retraite et passionné de nature et d’escalade il adapte ses méthodes d’élagage et le matériel pour faire grimper ses amis dans les arbres. Il invente alors des techniques de progression et de protection qui permettront aux grimpeurs d’être en sécurité et aux arbres de ne pas être abîmés. Il fondera en 1983 à Atlanta la première école de tree climbing au monde : Tree Climbers International.

L’activité est arrivée en France en 1989 à Annonay en Ardèche sous l’impulsion de Marc DOUILLET et quelques autres passionnés de nature qui partageaient alors cette envie. Ils créeront l’association les ACCRO-branchés et ne cesseront d’améliorer les techniques de sécurité et de respect de l’arbre. Aujourd’hui, plusieurs organisations ont pris le relais : un syndicat professionnel (le SNGEA) créé en 2000 qui gère les éducateurs de grimpe d’arbres et leurs formations. Ainsi qu’une fédération créée en 2007 (la FGA) qui développe et assure la promotion de l’activité.

phoca_thumb_l_family_in_tree

Où pratiquer

La grimpe d’arbre se pratique partout où il y a des arbres… Tous les arbres sont grimpables mais tous ne sont pas forcément très intéressants…
Trouver un endroit qui regroupe les meilleures conditions pour la pratique du tree climbing  c’est trouver de grands et beaux arbres dominants, avec beaucoup de branches. C’est trouver un site géographique intéressant, avec un beau panorama où un espace naturel sauvage et préservé.

Les spots de grimpe sont rares et donc très précieux. Découvrir et recenser de beaux arbres nécessitent de longues recherches. Il faudra souvent instaurer un dialogue entre les propriétaires forestiers ou les collectivités afin de préserver quelques arbres et d’obtenir leur autorisation pour grimper.

Mais attention certaines connaissances sont utiles car il faudra effectuer une petite étude phytosanitaire avant de grimper afin de s’assurer que votre sujet soit en bonne santé et ne présente pas de danger. Il vous faudra également obtenir l’autorisation du propriétaire. Contactez-nous pour plus de détails sur ce sujet ou si vous avez besoin d’aide….

gea livarnet 2

Comment s’équiper

Pour des raisons de sécurité, la grimpe d’arbre se pratique avec un baudrier, une corde, des mousquetons, et un casque dans certaines conditions. Le matériel est spécifique… Il est issu du milieu de l’élagage. Les cordes sont des drisses américaines tressées afin de résister à l’usure des frottements. N’utilisez pas vos cordes d’escalade… Nos baudriers sont des harnais de travaux acrobatiques munis de points latéraux et nos mousquetons sont à triple sécurité afin d’être certain que les branches ne jouent pas avec… Renseignez-vous ou formez-vous avant d’utiliser ce matériel.

 

Quelques liens pour en savoir plus :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connect with Facebook

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>