Notre philosophie

« Have fun ! Have an Awesome Day ! »

En français : « Prenez du plaisir ! Passez une journée grandiose ! »

Liberté, évasion, indépendance et autonomie doivent caractériser notre projet.

Nous souhaitons nous développer sans structure de coordination et nous inspirer de la richesse et de la créativité de nos bénévoles et de nos passionnés…

Notre tribu est très attachée à cet « auto-développement » qui  génère une formidable richesse.

Nous valorisons le « loisir nature » interprété au sens californien du terme.

 

L’esprit des « sports californiens » s’est développé sur les acquis du mouvement de la contre-culture apparue dans les années 1960. Il s’exprimera par la libération du désir et trouve ses sources théoriques dans le freudisme, le freudo-marxisme et l’écologisme. Ce mode de vie « sportif » alternatif conteste les structures traditionnelles du sport et s’oppose aux structures organisationnelles type fédérales.

Georges Vigarello parle de « vertige de l’intime », d’activités naturocentrées, hedonistes, egocentrées et sophistiquées (Revue Esprit, 1982)

Christian Pociello note la recherche de contraintes minimales, un engouement croissant pour la pratique d’activité en dehors de toute institution. Une quête de la part des pratiquants, d’une identité propre, de plus d’autonomie et d’indépendance (Les cultures sportives, 1995)

Alain Loret explique que les règles cèdent la place à l’improvisation, la compétition au défi et le cadre normatif est abandonné au profit de pratiques sauvages. Toutes les contraintes s’effacent favorisant la création, les actions inutiles permettant à l’individu d’être lui-même, de vivre pleinement chaque instant. La pratique s’insère réellement dans le cadre de vie de l’individu, devient véritablement un style de vie, on recherche une marginalité, garantie de ne pas subir la banalité du quotidien (Génération glisse, 2003)

 

«  No-trace – zero-impact »

 

Comme tout être vivant l’homme consomme et exploite son environnement…

Mais contrairement aux autres espèces nous avons la possibilité de le protéger, de le valoriser et d’en profiter avec intelligence et respect.

Nous voulons simplement nous positionner dans tout ça et développer une prise de conscience collective afin que chaque pratiquant est un attitude respectueuse envers son environnement mais aussi que chaque institution prenne des mesures adaptées et raisonnées pour que nous puissions continuer de créer et d’inventer de nouvelles pratiques…

Nous souhaitons nous inscrire dans une logique de développement durable

«  Nous protégeons mieux ce que nous aimons »